Article de Presse, Le Progès, 2007

Retour

Résonance de haïkus dans le désert blanc

Au cours d'une randonnée en Egypte, Paul de Maricourt, auteur, tirera de ses impressions un carnet de haïkus, délicieusement illustré par les aquarelles de Ilsette R. Muracciole.

Ils ont une force évocatrice extraordinaire les courts poèmes de Paul de Maricourt, issus de son recueil A l'oreille du rêveur édité par Bucdom poésie. Les haïkus, subtils et sobres, mâtinés d'une dose d'humour, permettent de suivre l'auteur à la trace, dans sa randonnée du désert blanc. Cette étendue sans fin s'anime, bruisse et vit au fil des descriptions très concrètes :

Faisceau d'une torche
Deux billes effarées -
Le fennec

En écho, une série d'aquarelles d'Ilsette R. Muracciole, élève du peintre Gustave Singier dans les années 1950, illustrent le récit avec délicatesse et une chaleur toute orientale. Ce peintre de grand talent a passé sa jeunesse à Alexandrie en Egypte. Ses aquarelles font de ce recueil un livret précieux, si l'on considère qu'Ilsette R. Muracciole a cessé d'exposer depuis 1980.
Paul de Maricourt est l'auteur de plusieurs romans et recueils de poèmes, dont Entre sable et brûlure, Les grains du silence, Les cairns, La leçon des vents, La légion Blanche. Les deux derniers sont édités par Bucdom de Saint-Bonnet-les-Oules dans la Loire.

Eléonore Geandel
Le Progrès, 9 mai 2007
Retour
[mobidesign-archives] [poulhes.net]
[admi.net/Top10x10] [Top 10x10 du design]
2003-2010 Tout droit réservé. contact message2